Temple et Rituels



Temple et Rituels


Le prêtre
Le prêtre est un érudit formé dans les écritures sacrées, les prières et les rituels. Sa vocation est de servir. Il a étudié intensément pendant de nombreuses années pour sa propre évolution spirituelle et pour aider la communauté dans sa quête vers le Divin. Le prêtre est un guide qui peut recommander certaines méditations ou autres formes de prière. Il guide les dévots dans les moments difficiles. Les prêtres du Temple sont des brahmanes traditionnels de l’Inde du sud, et sont hautement qualifiés. Certains sont des swamis (des renonçants) et certains ont une famille. Ils connaissent les Vedas et tous les rites sacrés.

Le hundi
Les dévots peuvent déposer leurs dons monétaires dans le hundi. Le maintien des endroits de culte est la responsabilité de la communauté. Traditionnellement, on donne dix pour cent de ses revenus à des oeuvres caritatives. Le hundi permet de respecter l’anonymat des donneurs. Outre les dons monétaires, les dévots offrent parfois de l’or, des bijoux, de l’argent ou des pierres précieuses. Le hundi est généralement placé à l’entrée ou vers le choeur, où chacun peut faire son don dans la discrétion.

Le homa
Le homa est une cérémonie avec le feu, durant laquelle des offrandes sont faites à Dieu. Le prêtre offre du ghee (beurre clarifié) et du riz. Agni, le Dieu du feu, reçoit les prières et les offrandes, et les transmet aux Dieux à travers Vayu, le Dieu de l’air.

Le kalasham
Le kalasham est un pot rempli d’eau, utilisé pour les rituels. Il reçoit et conserve les vibrations générées par les chants de mantras. On le décore souvent comme une déité.

Le kumbham
Le dôme et le sceptre qui sont placés au-dessus du Temple s’appellent le kumbham. Ils servent à transmettre vers l’extérieur l’énergie générée à l’intérieur du Temple. Ils captent également les énergies extérieures qui sont transformées en vibrations pures et distribuées dans le Temple.

La fontaine
La fontaine en face du Temple est un symbole qui rappelle les grandes fontaines qui se trouvent devant les temples en Inde. Selon la tradition, les dévots parcouraient souvent de très longues distances pour se rendre dans ces grands temples et ils se lavaient les pieds dans la fontaine avant de rentrer dans la Maison du Seigneur. Les gens priaient également le soleil, debout les pieds dans l’eau. Pendant les fêtes spirituelles, les déités et les animaux du temple étaient lavés dans la fontaine selon des rites sacrés. Pendant les périodes de sécheresse, les fontaines, qui étaient généralement alimentées par des rivières souterraines, fournissaient de l’eau potable. L’eau était purifiée régulièrement et les gens se rassemblaient le soir autour de la fontaine. L’eau est un symbole de pureté, de sérénité et de purification. La fontaine du temple était un endroit autour duquel les oiseaux, les animaux et les gens vivaient dans l’harmonie.

Les processions
Lors de certaines fêtes spirituelles, les déités sont placées dans un char et promenées en cortège. Certaines personnes n’ont pas la santé physique leur permettant de se rendre au temple. Alors le Divin, par bonté, sort de sa demeure et fait le tour de la ville. L’amour Divin unit ainsi tous les êtres, quelles que soient leur caste, leurs croyances ou leur couleur. La dévotion ressentie par les dévots confirme les paroles des saints et des sages: qu’il n’y a qu’une religion, la religion de l’Amour.